AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous revenons en force après le fêtes. D'ailleurs joyeux réveillon et Noël à tous/toutes.

Partagez | 
 

 somebody to die for (izaid)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izi Miller

avatar

- WORDS : 67

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: somebody to die for (izaid)   Jeu 29 Déc - 22:14


I just need
Somebody to die for
Somebody to cry for
When I'm lonely



C'est avec un peu d'appréhension qu'Izi sonne chez Zaid cet après-midi là. Elle a beau avoir passé des centaines d'heures en tête-à-tête avec son meilleur ami depuis qu'ils se connaissent, depuis l'enfance, rien n'est plus comme avant depuis qu'elle est revenue de Londres il y a deux ans. Les moments qu'ils partagent sont plus rares, il y a le plus souvent du monde autour d'eux. Ils sont aussi moins doux, moins paisibles. Ils se finissent la plupart du temps par une remarque blessante, cassante ou une porte qui claque. Izi a la sensation de décevoir son meilleur et elle déteste ça. Enfant, c'était pourtant dans ses yeux qu'elle allait rechercher l'approbation, le soutien. C'était lui qui était derrière elle quand elle avait peur de tomber. Est-il encore là ? C'est une question à laquelle la jeune femme a du mal à répondre. Elle a fait un effort sur sa tenue parce que même si Zaid l'a déjà vu au réveil ou au plus mal en fin de soirée, elle a toujours voulu être jolie pour lui, Izi. Pour lui plus que pour tous les autres. Enfin, il y a Miles maintenant et depuis quelques mois, c'est pour lui qu'elle se fait belle le matin, qu'elle se fait belle le soir, qu'elle se fait belle entre midi et deux. Il ne lui dit pas toujours qu'elle est jolie mais il la dévore des yeux alors ça compte non ? Zaid ouvre la porte et sans un mot, juste avec un petit sourire, Izi rentre dans l'appartement de son meilleur ami. C'est un grand appartement et la jeune femme s'y sent étrangère. Ça aussi, elle déteste ça. Comme elle ne se sent pas chez elle, elle n'ose pas enlever son manteau, poser ses fesses dans le canapé et ses pieds sur la table. Elle reste juste là-debout, face à lui. Tu voulais me dire quelque chose ? Il a changé, il n'est plus l'ado innocent qu'il était alors. Ses tatouages notamment le rende plus dur, plus adulte. Izi aussi a changé. Enfin, elle espère avoir changé. Est-ce que ce n'était pas l'objectif en s'exilant à Londres, de changer ? De devenir une femme, de devenir une personne importante, de tomber amoureuse d'un autre homme ? Le plus souvent, Izi pense avoir réussi, elle sait qu'elle a réussi. Et puis parfois, comme à cet instant précis, elle n'a plus aucun certitude. Et si elle était toujours Izi Miller, la petite fille d'une quartier défavorisé de St Mawes, amoureuse de Zaid Shelby ? Et si tout le monde y voyait clair sous son jeu et sous ses beaux vêtements ? Je n'ai pas énormément de temps, j'ai un conseil municipal ce soir ... C'est la vérité mais pourtant, sa voix sonne faux.

_________________
I’m inside out shot through the centre, feel this scar of where you entered, took my life and turned it upside down. I’m burned to ashes, split down the middle. If anyone asks it hurt just a little, I died inside the day I let you go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaid Shelby

avatar

- WORDS : 21

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: somebody to die for (izaid)   Ven 30 Déc - 0:21



you're intertwining your soul with somebody
else. I'm looking through you while you're
looking through your phone and then leaving
with somebody else.

the 1975@somebody else

Sa relation avec sa meilleure amie ne lui plait pas, ne lui suffit pas. Enfant, il était tellement persuadé que rien ne les séparerait jamais que, même en grandissant et en la voyant partir, il n'a même pas imaginé qu'une certaine distance s'instaurerait un jour. La voilà rentrée, depuis deux ans déjà, et tout ne semble qu'empirer. Il l'aime, beaucoup, plus que Laetitia, bien plus. Mais il n'aime pas ce qu'ils sont, ni où ils vont: l'oubli. Elle va l'oublier, le laisser pour compte, lui préférer son copain qui deviendra son époux et l’emmènera loin de lui. Il en cauchemarde, Zaid, il ne peut supporter l'idée de la perdre à nouveau. De perdre qui que ce soit de plus. Il lui envoie donc un message, ce matin, et sa venue étant confirmée il patiente toute la journée. Il peint un peu, tente d'écrire mais rien ne lui vient, joue avec Rey le chinchilla, ne répond pas à l'appel de sa copine. Il tue le temps, il l'attend. Lorsque l'on sonne à la porte de l'appartement dans l'après-midi, il sait que c'est elle. Il ne peut s'empêcher de se regarder dans la glace avant d'ouvrir la porte, tout en se disant que c'est tout à fait ridicule. Tout comme son choix soit-disant stratégique d'enfiler un simple jean noir surmonté d'un sweat-shirt pour paraître décontracté et la laisser penser qu'il ne fait pas trop d'efforts. Son regard croise le sien, il hésite une seconde à la prendre dans ses bras et c'est le temps qu'il faut à Izi pour entrer sans mot dire, prenant la décision pour lui. Il hoche simplement la tête à sa question, passant une main dans sa nuque, mal à l'aise, avant de se concentrer sur la porte qu'il ferme rapidement afin d'éviter que ses chats ne filent. Elle reprend la parole, l'arrachant à ses pensées, et il se replace face à elle. Il a bien du mal à cacher qu'elle vient de le blesser, son regard tombe donc sur le sol et il fait mine de s'intéresser à la boule de poils roux qui s'est glissé entre eux. « Ne t'en fais pas, je prendrai le moins de temps possible sur ton agenda de ministre », fait-il, ajoutant un clin d'oeil pour paraître moins cassant malgré un ton vaguement sarcastique mêlé de déception. « Je peux quand même prendre ton manteau et t'offrir à boire ? Ou à manger ? Fais comme chez toi Izi, l'appartement n'est pas piégé. » Son ton est doux, cette fois, sincèrement concerné. Il lui offre un sourire timide, comme pour éviter d'en faire trop. C'est frustrant, lui qui a eu, des années durant, l'habitude de se montrer tactile et taquin à son égard. Il peine à retrouver ses marques, et parfois même à la comprendre.

_________________

she took my heart, I think she took my soul
we're broken people ⊹ I do not know why I would go in front of you and hide my soul, 'cause you're the only one who knows it, yeah you're the only one who knows it. and I will hide behind my pride, I don't know why I think I can lie. 'cause there's a screen on my chest. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izi Miller

avatar

- WORDS : 67

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: somebody to die for (izaid)   Sam 31 Déc - 17:18


I just need
Somebody to die for
Somebody to cry for
When I'm lonely



« Ne t'en fais pas, je prendrai le moins de temps possible sur ton agenda de ministre » : malgré le clin d'oeil qui accompagne cette phrase, Izi ne peut s'empêcher de déceler le sarcasme dans la voix de Zaid. Elle connait par coeur chaque intonation de sa voix et elle ne doute pas qu'à cet instant précis, elle l'a déçu, une nouvelle fois, et ça la touche en plein coeur. Elle a l'impression de ne plus savoir faire que ça Izi. Elle ne sait plus comment s'y prendre avec lui, elle ne sait plus qui d'elle ou de lui a le plus changé. C'était comme si elle avait perdu le mode d'emploi de leur amitié en partant à Londres et qu'à son retour, la machine s'était enraillée. Foutue machine. Foutu mode d'emploi. « Je peux quand même prendre ton manteau et t'offrir à boire ? Ou à manger ? Fais comme chez toi Izi, l'appartement n'est pas piégé ». Son ton est doux, il lui sourit et elle ne peut s'empêcher de lui sourire en retour parce que qu'est-ce que ça fait du bien de le voir sourire et que ce soit rien que pour elle. Peut-être que la machine n'est pas cassée finalement, peut-être qu'elle a juste besoin d'un peu d'huile de coude et qu'on prenne soin d'elle comme elle le mérite. La jeune femme retire son manteau et s’assoit sur le canapé. « Je veux bien un thé, s'il-te-plait », demande-t-elle. Alors que son meilleur ami s'échappe dans la cuisine, Izi tente de caresser Médard, l'un des deux chats adoptés par le chanteur, qui dort paisiblement, lové sur le canapé, mais à l'arrivée, elle n'arrive qu'à récolter un coup de patte. Les animaux et elle, ça n'a jamais été une grande histoire d'amour. D'une certaine façon, ils doivent sentir qu'elle ne les aime pas beaucoup et qu'elle n'est pas franchement à l'aise en leur présence. « Je suis désolée mais un appartement avec deux chat et un chinchilla est la définition même d'un appartement piégé en ce qui me concerne », sourit-elle à un Zaid de retour dans le salon, un soupçon d'espièglerie au coin des lèvres. Lui vient alors en tête un vieux souvenir longtemps enfoui d'une sortie scolaire au zoo où, la voyant un peu en retrait, Zaid l'avait prise par la main pour aller caresser les lamas qui se trouvaient là. La rassurant, lui montrant bien que les animaux ne lui voulaient aucun mal et qu'elle n'avait pas de quoi avoir peur. Il avait raison, l'alpaga ne lui voulait aucun mal et la petite fille avait même fini par s'amuser. Il avait toujours su comment la mettre à l'aise et la faire se sentir bien. Izi saisit la tasse de thé posée devant elle. « Ta copine n'est pas là ? ». La jeune femme connaît bien le prénom de la copine en question mais bizarrement, il a toujours un peu de mal à sortir. Elle reste assez méfiante à son égard, ne lui fait pas vraiment confiance.

_________________
I’m inside out shot through the centre, feel this scar of where you entered, took my life and turned it upside down. I’m burned to ashes, split down the middle. If anyone asks it hurt just a little, I died inside the day I let you go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaid Shelby

avatar

- WORDS : 21

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: somebody to die for (izaid)   Dim 1 Jan - 11:54



you're intertwining your soul with somebody
else. I'm looking through you while you're
looking through your phone and then leaving
with somebody else.

the 1975@somebody else

Il ne le fait pas exprès, Zaid, c'est simplement plus fort que lui. Il ne reconnaît plus sa Izi, et ne peut s'empêcher d'en être irrité. Attristé. Elle était tout pour lui lorsqu'ils étaient enfants, et il préférerait de loin retomber en enfance plutôt que de jouer aux adultes, sérieux et distants. Il ne comprend pas cette distance qu'ils s'imposent, ni pourquoi il ne parvient pas à la combler. Les faits s'imposent à lui: elle n'est pas la seule à avoir changé. Il ne saurait dire si son propre changement fut positif ou non, mais il n'est en tout cas pas compatible avec l'évolution de sa meilleure amie. Ils n'ont plus rien en commun. Cela ne signifie cependant pas qu'ils ne peuvent plus s'entendre, et Zaid a bien l'intention de le prouver. Il se radoucit donc sans tarder, l'incitant à se mettre à l'aise. Le sourire qu'elle lui renvoie lui fait chaud au cœur, et il la débarrasse de son manteau avant de la suivre du regard tandis qu'elle s'assied et accepte un thé. Il hoche simplement la tête, disparaissant en direction de la cuisine afin de préparer deux tasses. Lorsqu'il refait surface, il les dépose sur la table basse et prend place face à la jeune femme, son sourire n'a pas quitté ses lèvres. « N'importe quoi, Rey dort toute la journée et les chats... aussi, à vrai dire. » Il secoue doucement la tête, affligé par tant de paresse. « J'avoue qu'ils ne sont pas un encouragement à la productivité. » Par chance, il n'a pas besoin d'être encouragé, motivé ou guidé. Il porte sa tasse à ses lèvres pour la seconde fois lorsque la voix d'Izi l'interrompt dans son geste. « Ton copain non plus », plaisante-t-il, pris de court, mais il se reprend rapidement: « Laetitia travaille, on se voit demain. » Il sourit, comme si l'idée le réjouissait alors que ça a, pour lui, des allures d'obligation. Demain, soir de concert, il ne peut décemment pas demander à sa copine et plus grand supportrice de ne pas venir. « D'ailleurs, c'est pour ça que je t'ai fait venir. Tu fais quelque chose demain ? » Il ne sait pas trop s'il veut réunir Laetitia et Izi au même endroit, c'est malaisant, mais il ne peut le faire sans la première et ne veut le faire en l'absence de la seconde.

_________________

she took my heart, I think she took my soul
we're broken people ⊹ I do not know why I would go in front of you and hide my soul, 'cause you're the only one who knows it, yeah you're the only one who knows it. and I will hide behind my pride, I don't know why I think I can lie. 'cause there's a screen on my chest. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: somebody to die for (izaid)   

Revenir en haut Aller en bas
 
somebody to die for (izaid)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: st mawes - uk :: bohella street-
Sauter vers: