AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous revenons en force après le fêtes. D'ailleurs joyeux réveillon et Noël à tous/toutes.

Partagez | 
 

 post present/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nina Farlane

avatar

- WORDS : 5

MessageSujet: post present/   Dim 25 Déc - 22:50


nina farlane

ordinary conversations
©riskea.

surnom(s) - nina, c'est déjà bien assez court. "the farlane girl", craché d'un air méprisant par les personnes plus âgées et distinguées de st mawes. signe astrologique - vierge - l'ironie! caractéristiques physiques - regard fatal et proportions ultra-hante température. érotisme latent qui se conjugue à l'impératif et comprend un voyage pour l'enfer. bitchy face, mais avec ce corps qu'elle se trimbale, elle peut bien se permettre de manquer d'amabilité. caractère - excessive en toutes choses, tarée sans feinte et dotée d'un sens rare de l'abus systématique, nina déborde d'énergie, comme un moteur qui tourne furieusement mais à vide, sans mettre en route aucune machine, et ne produisant donc rien de bon. elle est agressive mais féminine, d'une manière détournée, insidieuse. de façon atypique, elle assume le tout, sans cynisme, avec un naturel assez désarmant pour la rendre inattaquable. les hommes? ils savent tous qui elle est. après tout, catégorie pétasse, nina élimine du monde. elle sait comment ils fonctionnent: nymphomanes au masculin, besoin compulsif et insatiable d'être admirés et rassurés, très vulnérables. au lit, elle commence par montrer à quel point elle est bandante du recto au verso, puis elle fait celle à qui les larmes montent aux yeux tellement ils arrivent à bien la faire jouir, juste ensuite celle qui est reconnaissante qu'on l'épanouisse aussi bien, discrets signe d'adoration, aussitôt suivie de celle qui ne colle pas trop, ni trop curieuse ni trop bavarde, ouverte d'esprit « oui oui, je suis OK avec les plans à 3 et le sexe anal » avec un zeste de j'ai-l'habitude-qu'on-me-traite-comme-une-princesse-alors-déconne-pas-trop pour leur entretenir un fond de panique latente et le sentiment d'avoir touché le gros lot. chaque fois, elle doit faire ce qu'il faut, puisque dès le lendemain ils la rappellent. tous, sans exception. et tombent sur son répondeur. que demander de plus? nina, c'est la facilité, la certitude de ne plus jamais manquer de rien, de toujours être appréciée, flattée, enviée. une vie qui ne tient qu'à sa capacité à verrouiller ses souvenirs et sa révulsion. ça reste dedans, son envie de vomir, et cet étonnement à chaque fois : comment peut-on croire des visages quand ils masquent si maladroitement? elle hait cette hypocrisie, cette mise en valeur de la viande, ce non-sens, il faut être là à chaque évènement, sourire d'un air confidentiel et faire l'intouchable, perdre son temps avec des crétins. idéale, elle vaque de séminaires en réceptions, de réceptions en rendez-vous galants, de rendez-vous galants en après-midis entre very important pouffiasses, mal à l'aise sous les regards et pourtant contrainte de faire comme si elle ne les remarquait pas, dégoûtée d'être observée, admirée, trouvée belle. une beauté qui ne tient qu'à un certain nombre de codes et proportions, couleur d'iris, inclinaison du sourire, dents blanches, lèvres pleines peintes en rouge coco n°19 gabrielle, taille des seins -ronds comme les pêches d'anjou de préférence-, fermeté des fesses, ventre plat, peau dorée, épilée, cheveux doux, port élégant car étudié. si ces éléments venaient à manquer, merde, qui la regarderait encore? premier amour - jem. pcq au fond ils étaient pareils, elle et lui. à chercher les mêmes trucs qu'ils ne trouvaient jamais et courir après les mêmes rêves qui leur glissaient entre les doigts. une relation éphémère mais électrique, un quelque chose pas d'amour mais d'intensité. odeur préférée - la nature sous la pluie, encore vierge et palpitante, tout juste abreuvée, comme au premier jour de la création. pâtisserie préférée - les queues bien fraîches (« good girls swallow »). plat préféré - nina se nourrit peu. quelques légumes et du hummus dans une tortilla lui suffisent. avec un verre de vin. votre livre de chevet - nina n'a jamais pris l'habitude de lire. issue d'un milieu modeste, on ne lui a pas inculqué la passion des livres, et bien qu'il lui arrive d'acheter certains bouquins qu'on lui conseille, la plupart du temps elle n'a pas la patience de se poser quelque part pour lire tranquillement. elle préfère écouter de la musique, chez elle grâce à son tourne-disque ou sur son casque dans les transports ou les salles de castings. votre conte favori - cendrillon, pour un tas de raisons évidentes, et pas seulement parce qu'elle n'arrive pas à trouver « chaussure à son pied. » votre ange gardien - comme une impression de ne pouvoir compter que sur elle-même.. vos animaux de compagnie - elle adorerait avoir un chat ou un chien, malheureusement ses voyages réguliers l'empêchent de pouvoir en adopter un pour l'instant. vos peurs - nina est une control freak. elle a cette fureur de la défense, ce goût de la protection qui ne laissait place à aucune nuance. elle est forte d'une peur panique de la dégringolade et de la perte, qui lui donne l'énergie de tailler dans le gras de la peau dès la première plaie. vos rêves - arrondir les angles et effacer les erreurs du passé.  



we keep this love in photograph  
La description d'une pièce de votre chez vous ♡ dans le salon de l'appartement qu'elle loue à vienne, il y a des étagères débordant de pochettes de disque, paperasses, quotidiens, cendriers même si elle ne devrait pas fumer. la pièce maîtresse est un grand miroir installé au milieu de l'un des côtés latéraux, avec un espace de danse dégagé juste devant. les lattes du parquet sont usées à cet endroit. il y a des fleurs dans un vase, qu'elle change régulièrement. en fond sonore, l'album sweetness de bonobo défile sur le tourne-disque.
Le contenu d'une boite en carton dans votre grenier ♡ s'il y avait une boîte dans le grenier de chez ses parents à st mawes, nina n'aurait pas envie de fouiller dedans. à tous les coups cela ferait remonter tout un tas de souvenirs dégradants, elle y retrouverait des papiers chiffonnés avec des mots salaces que les garçons lui envoyaient à travers les rangs de la classe, quelques billets de £50 froissés à force d'avoir été glissés dans le soutien-gorge (c'était le prix qu'elle pratiquait pour montrer ses seins dans le garage), autant de rappels de professeurs qui alertaient ses parents qu'elle n'était pas allée en cours, des capotes, un test de grossesse positif (vraiment?? elle l'aurait gardé?), des sucettes à moitié mâchées, du maquillage bas-de-gamme pour vieillir ses traits afin de séduire les mecs plus âgés au concordia club, sans doute des flyers de soirées où elle avait fini par se faire inviter dès l'âge de quinze ans, des pochons vides et d'ailleurs de la poudre sur des vieilles photos dont on n'est pas sûr si c'est de la poussière ou de la méphedrone d'après l'odeur, un petit-couteau afghan qu'elle gardait toujours sur elle « au cas où » vu le type d'endroits qu'elle avait pris l'habitude de fréquenter, une paire de boucles d'oreilles volées à la mère de nicole, des tracts pour des castings de danse, une liste avec tout un tas de numéros de téléphone et un ranking de 1 à 5 étoiles (jem ★★★★★, comme si elle y connaissait quelque chose à l'époque), un polaroïd de jem et elle sur le port, des articles de journaux relatant l'affaire williams, les lettres de prison de jem, ses mots cassants, ses insultes.. c'est à ce moment qu'elle refermerait la boîte et la jetterait loin d'elle.
Votre wish-list pour Noel ♡ se remettre de sa blessure au genou, reprendre le premier rôle du ballet de danse contemporaine au tanzquartier de vienne, rattraper le train de sa vie qui est à nouveau parti sans elle.
Un souhait pour le futur ♡ QUITTER ST MAWES POUR TOUJOURS.




so you can keep me Inside the pocket  of  your ripped Jeans  
vienne, 2016;
la vieille baignoire de son ancien appartement était perchée sur les pattes menaçantes d'une créature ambiguë. ce jour-là, nina se vautrait dans une mousse de savon déjà vieille d'une heure, rajoutant de l'eau chaude de temps à autre et s'immergeant jusqu'au cou dès qu'elle percevait un courant d'air. l'éclat de sa peau foncée contrastait avec la blancheur de l'émail. putain nina, qu'est-ce que tu fous ici? on t'a cherchée partout au tanz, c'était la première répétition publique du spectacle. tu es rentrée plus tôt aujourd'hui? elle avait secoué un peu de savon qui s'était déposé sur son nez. hm, je suis désolée.. niels. je n'étais pas bien. je préfère ne pas en parler tout de suite. elle avait frissonné en se rappelant le son de la voix de sa mère plus tôt dans la journée, quand elle l'avait eue au téléphone à la pause déjeuner: « au fait, je ne sais pas si je devrais te le dire, nina.. jem est sorti de prison il y a quelques jours. » niels avait haussé les épaules, habitué aux silences de celle qui partageait sa vie depuis plusieurs mois. elle était comme ça, une fille qui n'avait jamais eu le sens des nuances, une fille d'un seul bloc, chaude et brutale d'une façon nouvelle, flattant les instincts les plus vils, regorgeant de frissons terroristes, pleine de terreurs primales, et pourtant toujours terriblement impériale, la force tranquille. presque comme une héroïne stérile derrière un écran de pétrole grumeleux: ses yeux sombres, infinis. elle mènait une vie dispersée et ne voyait aucun intérêt à rentrer dans les détails. à ses yeux, il était suffisant de décliner sa vie en titres de chapitres, en-têtes et préfaces choisis. son passé était tel que cela faisait l'affaire.
ce jour-là, sentant qu'il se passait quelque chose, niels l'avait soutenue hors de la baignoire, la séchant lentement puis l'accompagnant dans la chambre. ils étaient restés plusieurs jours au lit, ne se levant que par nécessité. le lit devint peu à peu un abri à l'intérieur de la chambre, et la chambre à l'intérieur de vienne. rien ne les retenait là, et pourtant ils y restaient immergés entre le désir et la conversation. ils vivaient au lit comme certains vieux couples se balancent sur la véranda, sans hâte ni besoin, satisfaits de s'incorporer progressivement dans le matelas, les couvertures, les oreillers. nina parlait énormément pour la première fois; elle racontait st mawes et jem, son passé. il l'écoutait. ses monologues les plus complexes formaient un escalier en colimaçon dépourvu de dernière marche et s'achevant sur un simple coin de ciel. à d'autres moments, elle sombrait dans des états d'âme silencieux d'une insondable morosité. elle n'avait jamais l'air en paix. il y avait des moments, certaines expressions de son visage, où il pouvait voir exactement l'air joyeux qu'elle avait à l'âge de treize ans. d'autres, au contraire, où elle était soudain en colère et comme véritablement elle-même dans ce calme féroce. souvent, elle grimpait sur lui et ils faisaient l'amour avec toute la force qu'ils pouvaient rassembler, résolus jusqu'à un nouvel extrême pour les sens et l'esprit. son corps était chaud, réagissant immédiatement, un corps qui levait comme du pain, les reins tendus, une langue dans son cou, des doigts le long de sa colonne vertébrale, et c'est un art qu'ils cherchaient à façonner, piston et coulisse, les corps qu'ils étaient et le danger dont ils avaient besoin, celui d'exhumer leurs insuffisances respectives. les jours passaient l'un après l'autre, détachés du temps, sans lien de causalité, baignés dans une lumière transitionnelle. le lit gagnait en splendeur et il commençait à leur paraître impératif qu'ils y restent tous les deux à jamais.
pourtant un jour, nina disparut. et niels ne sut jamais où ni pourquoi elle était partie.



Citation :
pseudo, prénom victoria. âge, pays vingt ans, fr. avis sur le forum beau, mais jspr qu'il va pas mourir genre d'ici 5 jours, la flemme sinn. groupe choisi little mockingjay. type de personnage  pré-lien de jem. avatar gabriela bloomgarden. votre film préféré fish tank d'andrea arnold. dédicace & autre joyeuses fêtes pcq je suis sympa allez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Cromwell

avatar

- WORDS : 292

OKAY? OKAY
desires of the moment: a little more of moments when she just sits and sings her heart out.
contact book:
availability: [☼☼☼☼/5] neils, kit, halle, bailey.

MessageSujet: Re: post present/   Dim 25 Déc - 23:02

Welcooooome. cat
Hâte d'en savoir plus sur ta Nina. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Williams
vendeur de rêve en herbe
avatar

- WORDS : 82

OKAY? OKAY
desires of the moment: tout plaquer.
contact book:
availability: 2/2.

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 1:15

oh. mon. dieu,
je tombe que sur des plumes de dingue.
je te détéste autant que je t'aime, déjà.
j'ai tellement hâte de lire la suite, en transe.
allez, pétasse, dépêche-toi.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Farlane

avatar

- WORDS : 5

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 2:25

merci nadège

tu vas voir bb je vais tellement te faire rêver que tu vas regretter de me détester
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jovan Ford
défier l'impossible,
et s'exploser le coeur

avatar

- WORDS : 250

OKAY? OKAY
desires of the moment: m'exploser le coeur.
contact book:
availability: (jura) - (jezabel) - (hazel) - (rosie) - (hestia) - (Janis)

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 13:33

BORDEL.
BLOOMGARDEN , ma vie.
j'exigerais un lien,
t'as pas l'choix.

_________________

   
   
the poison in your veins
des bleus au corps ☽ Définir des possibles pour défier l'impossible et m'exploser le coeur. J'en ai plus rien à  foutre. Repousser les limites et lire ta main. Nos coeurs en cimetière. Au feu les idéaux, au feu leurs idéaux. Sans doute tu seras ma mort - Saez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Farlane

avatar

- WORDS : 5

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 14:36

SIMOES, ma vie aussi direct un lien.

j'ai fini ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Williams
vendeur de rêve en herbe
avatar

- WORDS : 82

OKAY? OKAY
desires of the moment: tout plaquer.
contact book:
availability: 2/2.

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 18:14

JE DIS OUIIII
nina, coca, jsaispasquiderrierecetteecran, sache que je t'épouse.
et que la fin de ton histoire m'a achevé
et que ça m'a stressé parce qu'il y avait déjà un niels dans les parages mais bon,
et que j'espère qu'il y en aura un autre,
bc vos rps vont être encore plus beaux que les nôtres.
bref, je t'aime.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonie Milkovich
LAIR OBSCUR
avatar

- WORDS : 57

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability: open bar

MessageSujet: Re: post present/   Lun 26 Déc - 20:04

Jem Williams a écrit:
bref, je t'aime.

non, c'moi que t'aimes déjà
DONC TOURNE TA LANGUE 7 FOIS DANS TA BOUCHE AVANT DPARLER OK


bon, détestable nina
j'suis pas censée t'aimer
mais avec ta plume de dingue, ton personnage de fou et gab,
j'sais pas comment j'vais faire

tu vas devenir la garce de ma vie
bienvenue boT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izi Miller

avatar

- WORDS : 67

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: post present/   Mar 27 Déc - 10:42

bienvenue jolie Nina I love you

_________________
I’m inside out shot through the centre, feel this scar of where you entered, took my life and turned it upside down. I’m burned to ashes, split down the middle. If anyone asks it hurt just a little, I died inside the day I let you go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonie Milkovich
LAIR OBSCUR
avatar

- WORDS : 57

OKAY? OKAY
desires of the moment:
contact book:
availability: open bar

MessageSujet: Re: post present/   Jeu 29 Déc - 18:28

si tout est bon pour jem, je valide. bon jeu parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Williams
vendeur de rêve en herbe
avatar

- WORDS : 82

OKAY? OKAY
desires of the moment: tout plaquer.
contact book:
availability: 2/2.

MessageSujet: Re: post present/   Jeu 29 Déc - 19:18

Leonie Milkovich a écrit:
Jem Williams a écrit:
bref, je t'aime.

non, c'moi que t'aimes déjà
DONC TOURNE TA LANGUE 7 FOIS DANS TA BOUCHE AVANT DPARLER OK
   

bon, détestable nina
j'suis pas censée t'aimer
mais avec ta plume de dingue, ton personnage de fou et gab,
j'sais pas comment j'vais faire

tu vas devenir la garce de ma vie
bienvenue boT  

baston, baston

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: post present/   

Revenir en haut Aller en bas
 
post present/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» An Post - Sean Kelly Team || Cherche Sprinteurs (74 mini) ||
» Season in the Abyss (rpg fantastique / post apo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: tie my heartstrings :: sparkling light :: purge the soul-
Sauter vers: